AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Georgie Letherman

Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Georgie Letherman   Lun 16 Juin - 22:00

• Fiche d'Identité

Nom : Letherman
Prénom(s) : Georgianna
Surnom(s) : Georgie
Date de naissance : 15 mai
Age : 24ans
Lieu de naissance : Austin dans le Texas pur et dur!
Nationalité : Américaine, et plus précisément une texane!
Statut / Occupation : Pactisan /


• Profil psychologique et physique

Caractère : Georgie est calme, posée et ouverte mais aussi un tantinet trop spontanée. Elle ne s'énerve que très rarement, une fois que c'est fait je peux vous garantir qu'elle ne se calmera que lorsque cette histoire sera entièrement réglée! Georgie est mal dans sa peau depuis qu'elle a ses pouvoirs mais, elle donnera toujours l'impression du contraire, se montrant constamment sous son meilleur jour, jamais vous ne la verrez pleurer en face de vous étant trop pudique, elle ne veut pas que les gens s'apitoie sur son sort, Georgie préfère de loin remonter le moral des troupes, les faire sourire plutôt que de pleurer devant eux. Elle a l'habitude de mentir sur ses sentiments, de refuser d'avouer qu'elle est amoureuse, elle préfère blesser la personne, la repousser jusqu'au moment où enfin elle comprendra qu'elle a besoin de cette personne! Têtue? Bien sûr! Elle refuse qu'on lui donne des ordres de façon arrogante, c'est dans ces moments qu'elle n'hésitera pas à répliquer. Elle ne se vexe pas très facilement mais prend souvent un malin plaisir à faire croire le contraire en faisant des petites moues faussement boudeuses. Sa plus grande peur c'est d'être seule et de ne plus avoir ses amies pour l'aider.

Georgia est souvent considérée comme la bonne copine « the girl next door », la fille qui n'a jamais de problèmes puisqu'elle ne veut pas en parler et qui vous aide toujours à régler les vôtre.

Une petite femme au caractère bien trempé et surtout très têtue et fixée sur ses propres idées, et oui! Georgie ne se laisse pas faire, lorsqu'elle à une idée en tête ou qu'elle est persuadée de quelques choses, elle ne lâche pas l'affaire. Un tantinet trop franche, pour certaines personnes la franchise peut apparaître comme une qualité. Effectivement jusqu'à un certain point s'en est une qui malheureusement se fait de plus en plus rare, mais pas chez la jeune blondinette. Il lui arrive parfois ne dire trop ce qu'elle pense dans un moment de colère ce qu'elle peut être amenée à regretter la plupart

L’une de ses principales qualités est qu’elle est très à l'écoute des autres, Georgie aime beaucoup montrer qu'elle est une bonne confidente. Elle sait écouter sans juger ou apporter ses commentaires si les gens le demandent. Elle peut passer des heures à discuter de tout et de rien mais jamais vous ne l‘entendrez parler de sa propre vie, une sorte de barrière s‘est installée au fil des années l‘empêchant de parler de sa propre vie. Une autre de ses qualités, la jeune femme est attentive aux autres et aux lieux qui l'entoure, elle n'aime pas voir le malheur autour d'elle, c‘est pourquoi elle fera tout ce qui est en son possible pour ne voir même qu‘un infime sourire sur les lèvres des personnes à qui elle parle. Elle sait devenir calme et prendre le temps d'observer les gens, ce qui lui permet le plus souvent de donner des coups de mains ou d'intervenir sur des affaires. Et enfin, voici une qualité qui sûrement l’aidera beaucoup dans toute cette histoire. Georgie est une personne d’une grande ambition et d’une persévérance sans limites! Prête à tout pour avoir ce qu’elle veut, elle ne reculera devant rien pour avoir ce qu’elle mérite, les quelques ambitions qu’elle a l’aide souvent dans la vie, à passer les moments de douleurs ou de tristesses.


Défaut dominant: Certainement son manque de confiance en elle. Georgie est une fille qui est mal dans sa peau, c’est pourquoi elle a autant de mal à s’accepter surtout avec son pouvoir. Ce manque de confiance l’empêche également de se confier aux autres comme elle le souhaiterait, au fur et à mesure du temps le fossé s’est creusé entre elle et ce qu’elle veut dire. Très intérioriste, elle garde tout le mal en elle sans jamais l’extérioriser, ou du moins, sans jamais le montrer aux autres, elle préfère de loin pleurer seule dans son lit plutôt que de venir se plaindre auprès d’une personne qui a sans doute autre chose à faire…
Qualité dominante: Généreuse, elle n’hésite pas à aider et à donner aux autres. Son sourire communicatif fait d’elle une personne chaleureuse. Georgie est certainement l’une de ses nombreuses personnes qui installe un certain bien être qui aide les autres à se confier à elle.

Apparence physique :

Georgie a un physique des plus avantageux bien qu‘elle n‘en joue pas, après tout, avoir un physique n‘est pas la chose le plus importante quand même si? Jolie petite blondinette au corps bien proportionné, on dit souvent d‘elle qu‘elle est séduisante tout en restant discrète. Son corps est évidemment désirable comme celui de toutes les femmes vivant sur cette Terre, de par ses courbes voluptueuses et musclés grâce au judo qu‘elle pratiquait quand elle était petite et sa finesse charmante, sans qu’elle ne soit trop petite ou trop grande, un simple mètre soixante-dix la rendant passe-partout. Passons à son visage. Parfaitement proportionné, il repose sur cette surface pâle et lisse, légèrement arrondit ce qui lui donne un faux air de petite fille. Des lèvres fines roses sur lesquels on peut toujours voir affiché un magnifique sourire dévoilant par la même occasion de magnifique dents blanches et alignées, souvent il lui arrive de se mordre la lèvre inférieure quand elle est heureuse ou gênée; un petit nez attrayant, d’où vient une lente respiration, comme prudente et paisible qui se finit dans une légère trompette qui ne fait que rendre certaines de ses expressions enivrantes; deux yeux grands ouverts en amandes de couleur marrons, sondant vos gestes et dévoilant la plupart de ses expressions, contrastant avec le blanc de l’œil, si perçant et mesquin, si attentif et confiant, si présent et immatériel. La jeune femme n’a que 24ans mais elle a déjà atteint cette beauté mature mais naturelle. Elle a des jolies oreilles, petites et fines sur lesquelles on peut voir deux jolies boucles-d‘oreilles qu‘elle change régulièrement. Des cheveux d’une finesse rare, d’un châtain très clair virant sur le blond ravissant, des mèches frivoles encadrant la légère rondeur de son doux visage angélique.
Georgie est une belle femme -sans s’en vanter- mais elle semble n’utiliser ses charmes que lorsqu’elle est en compagnie de l’homme qu’elle aime.



• Histoire

Au commencement : Once upon a time... Racontez nous la venue au monde de votre personnage, à travers la rencontre de ses parents et sa naissance {10 lignes minimum}

Quand Matthew rencontre Jenny:


Nous étions le 6 mars 1981, la pluie venait de s’abattre sur la ville d’Austin. Matthew marchait dans les rues presque inondées de la ville, encore une fois il venait de se disputer avec ses parents, Matthew avait déjà 22ans mais il ne semblait pas vouloir trouver un travail et encore moins poursuivre ses études, pour lui se qui comptait le plus c’était s’amuser et profiter de la vie dans les moindres détails. Volage, chaque nuit il se trouvait avec une femme différente ce qui exaspérait son père. Drogué, il lui arrivait souvent de sniffer de la cocaïne avant de rentrer chez lui, c’est dans ces moments là qu’il lui arrivait de se battre avec son père et de quitter la maison. Ce soir n’avait pas échappé à la règle, Matthew s’était une fois de plus disputé avec son père qui cette fois n’avait pas hésiter à lui donner un bon coup de poing sur le visage.

D’un autre côté on trouvait Jenny, une jeune midinette de 18ans, bien que la pluie tombait sur la ville elle marchait avec un sourire immense sur les lèvres. De voyage en ville avec ses parents elle était sortie dans un bar karaoké dans lequel elle s’était amusé à chanter. Jenny était typiquement le genre de fille qui aimait la vie et qui en profitait autant qu’elle le pouvait sans pour autant négliger les études, l’année prochaine d’ailleurs elle entrerait dans l’une des plus grande Université du pays afin d’en ressortir avec un magnifique diplôme et qui sait, peut être reprendre la boîte de ses parents et continuer à faire autant de bénéfices?

Il devait être 23h30, tout les deux marchaient dans le sens opposé, elle, elle retournait à l’hôtel afin d’aller se coucher tandis que lui, il errait dans la rue sans but précis. A présent au bout de la rue l’un et l’autre aucuns des deux ne se doutaient qu’ils allaient rencontrer la personne avec qui ils finiraient leurs vies. Jenny tenait ses chaussures dans les mains, on pouvait même l’entendre chantonner des chansons tandis que Matthew venait d’allumer une belle cigarette.

Quand soudain, alors qu’ils étaient tout les deux plonger dans leurs pensées, la jeune femme le heurta de plein fouet! Tombant alors sur le sol elle se retrouva rapidement les fesses sur le trottoir, ses chaussures étaient quant à elles tomber sur la route et Matthew en avait perdu sa cigarette.


« T’es complètement folle! »


S’exclama-t-il visiblement énerver par cette rencontre, il regarda alors la jeune femme assise sur le sol qui semblait se frotter son derrière tout en faisant une légère grimace. Trop occupée à avoir mal elle ne répondit même pas à la remarque désagréable qu’il lui avait dit. Alors qu’elle essayait de voir le visage de l’homme qu’elle avait bousculé la jeune femme vit une main s’approcher d’elle. La saisissant alors elle se sentit soulever du sol.

« Je… je suis désolée. »
« Mouais. »


Fronçant légèrement les sourcils elle tenta de voir son visage caché par la capuche qu’il avait sur la tête.

« J’espère que vous n’avez rien perdu? »
« Mise à part une cigarette tout va bien! Et toi? Tu n’as rien de cassé? »
« Mise à part un mal de fesse épouvantable et le fait que je ne trouve pas mes chaussures tout va bien. »
« Quelle idée de marcher sans ses chaussures au pied. »
« Je vous imagine bien vous, marcher avec des talons toute la journée! »


Un sourire se dessina sur le visage du jeune homme, le premier depuis le début de la journée. Jenny avait cette fraîcheur et cette joie de vivre si communicative qu’il était presque impossible de ne pas lui rendre un sourire. Le regard de Matthew croisa enfin celui de la jeune blondinette, durant de brèves secondes qui parurent des heures il sembla se perdre dans ses yeux bleus océans. La pluie ne s’était pas arrêtée et c’est certainement pour cette raison que cette scène devenait des plus romantiques. C’est d’ailleurs ainsi que Jenny racontera à sa petite fille comment elle a rencontrer son père.

« Tu… tu vas quelque part? »
« Pourquoi? Vous voulez qu’on aille boire un verre? »
« A vrai dire je pensais plutôt t’emmener manger des beignets mais si tu me proposes un verre j’accepte. »
« Qui t’as dit que je voulais en boire un avec toi? »
« Je… j’en… j’en ai eu l’impression. »
« Allez va, je t’invite à boire un verre! Mais le deuxième tu le pais! »


Alors qu’ils ne se connaissaient même pas Jenny venait déjà de l’inviter à boire un verre, dans ses yeux elle pouvait voir de la tristesse et une rage immense, elle était étrangement intriguée par cet homme. S’emparant de son bras elle lui sourit avant de commencer à marcher. Ses chaussures vous dites? Ce n’est qu’une fois arrivée au café qu’elle se rendit compte qu’elle n’en avait pas! Ce fut la première fois qu’ils se rencontrèrent, un premier rendez-vous improvisé qui amena un autre et encore un autre jusqu’au départ de Jenny pour Vancouver, mais leur histoire ne s’arrête pas là! Deux mois plus tard la jeune femme retourna à Austin et elle retrouva ce jeune homme c’est à ce moment là qu’il lui fit sa demande en mariage, en deux mois il ne l’avait pas oublié, il n’avait pas oublié son regard, son sourire et cette petite chaleur sur son visage. Le mariage eut lieu quelques semaines après.


• Relations

A venir...

Nom Prénom {personnalité de l'avatar}


• Pouvoirs

Son premier pouvoir est assez étrange, la jeune est empathique, elle peut donc ressentir les émotions que vous ressentez au moment même où vous lui parlez. Un don dans un sens et une fatalité dans l’autre, en effet, bien que ce pouvoir soit l’aide très souvent pour parler aux gens il reste tout de même un fardeau pour la jeune femme qui malheureusement ne le maîtrise pas comme elle le souhaiterait. Il lui arrive souvent de souffrir de maux de têtes immenses, au départ cela ne restait que très minime, une légère douleur au fond du cerveau qui au fur et à mesure du temps a commencé à s’intensifier jusqu’à ce qu’elle devienne presque folle. A plusieurs reprises la jeune femme est allée à l’hôpital mais sans surprises les docteurs ne lui trouvèrent rien. Aujourd’hui encore, bien que son don semble être un minimum maîtrisé il lui arrive de passer des nuits entières dans la baignoire de son appartement avec deux oreillers sur les oreilles…

Enfin, son deuxième pouvoir qui semble étroitement lié au premier est celui de détecter la plus grande peur des autres. En un simple regard la jeune femme peut connaître votre plus grande peur sans pour autant la réaliser. Ce pouvoir est également à double tranchant, outre le fait qu’il ne lui serve pas beaucoup, il a le don de faire vivre à la jeune femme de véritable cauchemar. Le soir quand elle s’endort il lui arrive très souvent de se mettre à rêvasser de la peur des autres. Certaines des peurs semblent ne pas être horribles mais d’autres en revanche sont de vrais films d’épouvantes de quoi l'empêcher de dormir durant de nombreux jours…

Avoir des pouvoirs est une chose que tout le monde rêve d’avoir mais il fait savoir qu’ils ont tous un revers!


• Hors Jeu

Personnalité de l'avatar : Lauren Conrad
Joueur ou joueuse : Joueuse!
Comment avez-vous connu le forum : Grâce à un partenariat =)
Commentaires ? : Heu… je pense avoir déjà dis ce que je pensais non?… Ah si! Le forum est superbe!


Dernière édition par Georgie Letherman le Mar 24 Juin - 21:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Rivers
Admin | Silent Thief, as Dark Night

avatar

Nombre de messages : 389
Adresse : 63, Canal Street - Appartement 36B
Race : Demon
Mood : Elsewhere
Âge : 37 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Transformation en loup & Régénération & Télékinésie
Clan: Demon
File Relations:

MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mar 17 Juin - 1:12

Bienvenue Mr Green
Bonne chance pour la suite de ta fiche ;)

Et merci de nous tous pour les compliments !

_________________
Absent !
Et oui... quand on fait de la route... qu'on bosse, etc. On finit par être nase en rentrant -_-'

So eager for eternal damnation.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-absolution.forumchti.com/index.htm
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mar 17 Juin - 18:58

Merci beaucoup =)
Je vais essayer de la finir le plus vite possible!

Pour les compliments bah de rien, depuis le temps que je tournais autour j'ai fini par m'inscrire c'était trop tentant avec le superbe design (je tourne souvent autour des forums en ce moment lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Morgan
Admin |To define is to limit |& I'm Free

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 31
Âge : 26 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers:
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mer 18 Juin - 17:33

Bienvenue et bonne chance pour la suite. hey

_________________
A little sincerity is a dangerous thing

and a great deal of it is absolutely fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mer 18 Juin - 19:55

Merci Aaron =)

Je poste la suite de ma fiche ici je n'ai pas assez de place sur l'autre.


Plus on est de fous, plus on rit:


La naissance de Georgie arriva 3ans après le mariage de Matthew et Jenny. En trois ans tellement de choses avaient changer! Tout d’abord Matthew n’était plus un drogué, la jeune femme l’avait aidé à devenir un homme. Leur mariage n’avait bien évidemment pas fait que des heureux, tout d’abord les parents de Jenny s’étaient fermement opposés à cette union, leur fille ne devait pas épouser un vulgaire droguer en revanche, les parents de Matthew étaient heureux pour leur fils mais le problème n’était pas là, bien qu’heureux pour lui ils ne voulaient pas que la vie d’une jeune fille soit brisée à cause de lui, en effet, le futur papa avait cette fâcheuse habitude de tromper la presque totalité de ses petites amies. Malgré toutes les réticences possibles les deux amoureux ne les écoutèrent pas, leur amour était plus fort que tout alors pourquoi écouter leurs parents?

Aujourd’hui Matthew était gérant d’une chaîne dans l’entreprise du père à Jenny tandis que celle-ci était conseillère financier dans la même entreprise. Matthew était devant un homme bon et droit, jamais il n’avait trompé sa femme et il ne fumait plus. La vie semblait enfin lui sourire, d’ailleurs, la naissance de leur premier enfant allait arriver!

Nous étions un 15 mai, il devait être 14h30 quand les premières contractions arrivèrent. Jenny était tranquillement assise sur son bureau à regarder l’horizon à travers l’immense baie vitrée. La jeune femme se leva alors de sa chaise avant d’ouvrir la porte, c’est en grimaçant et en criant le nom de son mari que celui-ci accourut vers elle qui était assise sur le sol les mains posées sur son ventre, les contractions lui faisaient un mal de chien et la douleur était horrible même pour elle qui se voulait être forte!


« Jenny! Qu’est ce que tu as? »
« A ton avis? »
« Bon Dieu de merde!!! »


Désorienté Matthew descendit les marches quatre à quatre demandant de l’aide à ses ouvriers qui immédiatement se ruèrent sur la pauvre jeune femme. Matthew pendant ce temps partit à la voiture, il fallait emmener sa femme de toute urgence à l’hôpital! Les ouvriers prirent la jeune maman dans leurs bras avant de l’emmener à la voiture où Matthew attendait impatiemment. Une fois à l’intérieur, ils n’eurent pas le temps de fermier la portière que le futur papa passa la quatrième et partit en trombe.

Le trajet sembla durer une éternité pour la pauvre maman qui criait pour que son mari accélère. Mais finalement ils arrivèrent à temps, à peine eut-il le temps de sortir de la voiture qu’une équipe de médecins déboula dans le parking emportant la jeune femme en salle d’accouchement, le père de Jenny les avait appelé juste avant qu’ils ne partent en trombe pour l’hôpital. L’une des infirmières demanda à Matthew de partir s’asseoir en salle d’attente et que rapidement on viendrait lui donner des nouvelles, tu parles!

Il fallut 2 bonnes heures avant qu’une infirmière vienne parler à Matthew. Durant deux heures il n’avait fait que tourner en rond, tellement de question venaient se bousculer dans sa tête comme par l’exemple, qu’allait-il se passer maintenant que le bébé était là? Allaient-ils déménager plus tard? Tellement de questions sans grandes importances qui pourtant tournaient dans la tête du jeune père. A plusieurs reprises il voulut et rêva d’allumer une cigarette ou même partir d’ici abandonnant sa femme et ses nouvelles responsabilité mais l’amour qu’il avait pour elle était bien plus fort que tout ça, avec du courage il contrôla ses pulsions et attendit patiemment soit assis la tête levée au plafond soit debout à tourner en rond ou à lire des livres sur les accouchements.


« Monsieur Letherman? »


Une infirmière suivit d’un docteur arrivèrent devant Matthew, son cœur se mit à battre à la chamade, jamais il n’avait été si impatient, la santé de sa femme était importante pour lui ainsi que la naissance de son enfant, une petite fille qui porterait le nom de Georgianna, le prénom de arrière grand-mère, une femme qu’il avait connu et qu’il considérait comme sa deuxième mère, il avait aimé cette femme et elle était morte d’une tumeur au cerveau malheureusement, du moins c’est ce que les médecins avaient préféré dire ce qu’ils ne voulaient pas avouer à la famille.

« Comment va ma femme et mon enfant? »
« Monsieur Letherman, votre femme va très bien, elle se repose en ce moment avec votre petite fille. »


Un sourire se dessina sur le visage de Matthew, dans un élan de spontanéité le jeune homme enlaça le docteur, les larmes lui coulèrent peu à peu le long de ses joues, l’émotion était tellement forte qu’il ne pouvait se contenir. L’infirmière lui proposa enfin d’aller dans la chambre où l’attendait sa femme et leur premier enfant, sans même attendre qu’elle lui donne quelques indications il accepta immédiatement. Leur petite fille venait de voir le jour, nous étions un 15 mai et il était à présent 17h00... La vie d’un homme venait de changer encore une fois…

Anecdote(s) de l'enfance : Sous forme d'un dialogue, relatez un fait important de sn enfance {8 lignes minimum}

Jamais un sans deux:


Georgie devait avoir 6ans quand pour la deuxième fois ses parents allaient accueillir une nouvelle petite fille. Georgie avait passé les quatre premières années de sa vie comme une petite princesse, ses parents la gâtait autant qu’elle le désirait, cette petite tête blonde était remplie de vie et de bonne humeur toujours le sourire aux lèvres elle n’hésitait pas énerver ses parents quand ceux-ci la disputaient.

Cela faisait depuis le début de la matinée que la petite fille était toute seule dans l’immense appartement, une nourrice était venue pour la garder le temps que ses parents ne reviennent de l’aéroport. En effet, depuis maintenant quatre ans les Letherman avaient fait une demande d’adoption et un jour, il y a de cela trois mois, un appel arriva à la maison, cet appel venait directement de Thaïlande, au téléphone le responsable de l’orphelinat leurs disait qu’une petite fille cherchait à avoir des parents qui l’aimeraient, âgée de seulement 2ans elle ne parlait pas un mot américain mais elle était pleine de vie. Sautant sur l’occasion, les Letherman avaient accepté d’aller la chercher, après plusieurs échanges de lettres ainsi que de photos ils connaissaient tout de la vie de Zahara la nouvelle petite fille qui allait arriver dans la maison. Georgie avait plutôt bien réagit en apprenant qu’elle serait grande sœur, en effet, la réaction qu’elle avait eu à cette annonce était qu’elle comparait sa nouvelle petite sœur à une poupée ou une esclave qui lui ferait tout ce qu’elle demande! Georgie était l’exemple à suivre comme elle aimait bien dire.

Tranquillement assise sur le canapé du salon avec sa nourrice, Georgie jouait à la poupée, bien que son esprit soit ailleurs elle s’efforçait de rester calme bien que l’excitation de rencontrer sa sœur était grande. Elle tourna alors sa petite frimousse vers la grande femme brune âgée seulement de 18ans, un sourire aux lèvres elle la regarda avant de se mordre la lèvre inférieur comme pour réfléchir.


« Qu’est ce que tu as Georgie? »
« Je… et bah… Elle est comment ma sœur? »
« Je n’en sais rien ma puce, je ne l’ai pas encore vu. »
« Mais tu crois qu’elle est belle? »
« Comme tout les enfants voyons. »
« Non! Tu sais Penny Wiliamson, elle est pas jolie! Elle a un nez de cochon et elle est toute moche! »
« Georgie, on ne t’a jamais dit de ne pas dire du mal des gens? »
« Si mais… les grands quand ils parlent ils arrêtent pas de dire des trucs méchants sur les gens. »
« Mais tu es encore petite toi. »
« Non! C’est pas vrai! Je suis une grande sœur maintenant! »


La jeune nourrice pouffa alors de rire avant de donner un baiser sur le front de la petite fille. Elle était certes petite mais elle avait cette petite chose qui la rendait grande et unique, un sacré répondant elle n’hésitait pas à apporter son grain de sel dans n’importe quoi! Soudain, alors que Georgie était retournée à ses petites affaires on sonna à la porte, la petite fille lâcha immédiatement ce qu’elle avait dans les mains avant de se mettre à courir jusqu’à la porte, sa nourrice la suivit bien que tentant de la rattraper. Georgie arriva rapidement devant la grande porte, s’approchant alors de la porte elle posa son oreille sur celle-ci avant de mettre son doigt sur sa bouche quand Marion sa nourrice arriva près d’elle.

« C’est qui? »
« Tes parents ma puce! »


Un énorme sourire s’afficha sur ses lèvres avant qu’elle ne finisse par ouvrir la grande porte. Au moment même où celle-ci fut assez ouverte pour voir ses parents, la petite frimousse blonde se dirigea vers son père pour qu’il la prenne dans ses bras, chose qu’il fit immédiatement. Entrant alors dans l’appartement, Jenny partit s’asseoir dans le salon avec un enfant dans les bras tandis que Matthew et Georgie partirent dans le couloir afin de donner l’argent à Marion qui ne tarda pas à partir de l’appartement. Tout les deux finirent par se diriger vers le salon afin de retrouver les deux personnes déjà présente.

« Maman, c’est ma petite sœur que tu tiens dans les bras? »
« Oui ma puce, elle s’appelle Zahara. »
« Mais c’est moche! »
« Georgianna! »


La petite fille quitta précipitamment les bras de son père avant de s’approcher de sa maman.

« Tu veux la porter? »
« Je sais pas. »
« Et pourquoi? »
« Si il faut elle va se casser ou tomber. »
« Mais non ma chérie, tiens prends-la. »


Jenny approcha alors la petite fille près de Georgie qui tendait les bras, une légère grimace apparut sur son visage de la petite fille quand on lui posa l’enfant dans les bras, elle était plutôt lourde pour elle et en plus de ça elle était réveillée et en résumé elle lui tirait les cheveux sous les grimacement de la petite Georgie.

Finalement, après quelques secondes elle sembla se calmer, leurs regards s’échangèrent pour la première fois, un léger sourire s’afficha sur les lèvres de la nouvelle grande sœur.


« C’est ma sœur à moi. »


Finit-elle par dire dans un léger murmure. Ce fut certainement le plus belle instant de famille qu’ils passèrent ensemble, le seul qui aujourd’hui reste gravé dans la mémoire de la jeune femme…

Maman je m’occupe de toi!


Deux ans après l’arrivée de Zahara celle-ci semblait avoir bien grandit, d’ailleurs elle prenait exemple sur Georgie au grand damne de celle-ci, Zahara était aussi bourrée d’énergie que Georgie en revanche celle-ci semblait se calmer au fur et à mesure, prenant son rôle de grande sœur à la lettre elle faisait tout pour que la petite thaïlandaise ne se fasse jamais disputer, résultat, c’était elle qui en prenait toujours.

Aujourd’hui Matthew ne travaillait pas et jenny avait eu un rendez-vous. Bien évidemment, son mari se doutait de ce que c’était, depuis maintenant deux semaines la jeune maman avait appris qu’elle souffrait d’une tumeur au cerveau, petite mais très mal placé, c’est donc avec appréhension qu’elle allait chez le cancérologue. Celui-ci l’avait bourré de médicaments en tout genre afin d’aider la chimiothérapie à marcher, ces médicaments avaient de nombreux effets sur madame Letherman, tout d’abord il lui arrivait de vomir, de trembler des mains, d’avoir des maux de tête ainsi que des mal de ventre épouvantables. Tellement d’effets que sa vie semblait devenir un vrai calvaire.

Il devait être 21h30, Zahara était couchée depuis un long moment et Georgie lisait tranquillement un livre dans sa chambre. La porte de celle-ci ne tarda pas à grincer, la petite fille détourna le regard de son livre avant de voir sa mère entrer, un large sourire s’afficha sur ses lèvres tandis que le visage de sa mère était triste, les larmes aux yeux elle s’approcha de sa fille avant de lui faire un énorme baiser sur son front.


« Qu’est ce que tu lis? »
« Les malheurs de Sophie. »
« Tu aimes bien ce livre. »
« Oui! Je ressemble à Sophie non? »
« Tu es mieux que Sophie ma puce. »


Georgie ferma soudain son livre, levant alors sa petite tête vers sa maman celle-ci lui prit la main avant de laisser perler une larme sur sa joue blanche. Elle lui prit alors la main avant d’y déposer un baiser.

« Qu’est ce que tu as maman? »
« Ma chérie… j’ai… j’ai quelque chose à te dire. »
« Quoi? »
« Maman est malade ma puce. »
« Tu veux que je te prête Loulou? Il me soigne quand je suis malade. »
« Non merci ma puce, Loulou est à toi. »
« Maman, tu as quoi? »


Sur ces mots Jenny se pinça les lèvres, les larmes lui montaient de nouveau aux yeux, sa vision devenait trouble et ses mains se mirent à trembler. Elle regarda alors sa fille avant de lui faire un sourire.

« Maman a une petite noisette dans le cerveau. »
« Une noisette? »
« Oui ma puce, le docteur a dit qu’il fallait m’enlever la noisette. »
« Mais tu vas pas mourir maman? »
« Non, bien sûr que non ma puce! »
« Tu me le jures? C’est pas une noisette qui va gagner ma maman! »
« Oui ma puce. »


Jenny s’approcha alors de sa fille, posant une main sur sa tête elle l’approcha de son torse posant alors sa tête sur sa poitrine la petite fille pouvait sentir que le cœur de sa mère s’emballait. Une montée de tristesse s’empara alors de la petite fille, les larmes lui montèrent à son tour aux yeux, posant une main sur le poignet de sa mère elle vint le serrer un peu comme pour l’empêcher de partir, c’est sur ce geste que Jenny se mit à pleurer sans pour autant le faire entendre à sa fille. Lentement, la petite s’endormit dans les bras de sa mère qui finit par quitter la chambre une heure plus tard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mer 18 Juin - 20:28

Anecdote(s) de l'adolescence : Sous forme d'un dialogue, relatez un fait important de son adolescence {8 lignes minimum}

10 bonnes raisons d’aimer les maths!


L’année des seize de Georgie celle-ci rencontra son premier et seul amour. En effet, alors qu’elle était tranquillement assise à la cafétéria de l’école en compagnie de deux de ses amies, un jeune homme arriva prêt d’elles. Georgie n’y prêta pas vraiment attention au départ, il faut dire que la jeune adolescente était plutôt penchée sur ses études que sur les petits copains à la différence de Mélissa et Rose. Son posé sur la table elle avait un livre de maths grand ouvert à ses côtés, la jeune futur femme se destinait à être dans la scientifique, les métiers comme ça l’avait toujours tenté du moins jusqu’à ses 18ans.

« Excusez moi je peux m’asseoir? »


Visiblement nouveau à l’école il semblait ne pas encore connaître la statut des places de la cafétéria. Bien que pas répertoriée dans la catégorie des jeunes matheux ce petit trio n’était pas non plus des plus connu du lycée, mais finalement elles s’en fichaient pas mal, elles étaient toujours ensemble et rien ne changerait ça! Finalement, Georgie leva les yeux de son livre avant de regarder qui était là. Un sourire s’afficha alors sur ses lèvres avant qu’elle ne se déplace un peu pour lui faire une petite place. Le jeune homme ne tarda pas à venir s’asseoir à ses côtés, posant sur plateau sur la table il regarda en direction de son livre qu’elle commençait alors à ranger.

« Tu lis un bouquin de maths pendant que tu manges? »
« Oui et alors? Ca te dérange? »
« Non, pas du tout, enfin… dans mon ancien lycée personne ne lisait des livres de maths. »
« Il y a des exceptions partout non? »


Sentant que la jeune femme était à deux doigts de s’énerver sur les remarques désagréables que lui lançait ce nouveau Mélissa eut la bonne idée de lui pincer la cuisse. Georgie se tourna alors précipitamment vers elle avant de lui faire de gros yeux. Un sourire s’afficha sur le visage de Mélissa, sourire qu’elle connaissait bien, ce sourire voulait clairement dire qu’elle avait intérêt à se calmer ou se soir elle rentrerait toute seule par le biais du bus, en effet, des trois copines la seule à avoir le permis était Mélissa, cette fille de docteurs qui ne s’habillait que chez Prada ou louis Vitton. Georgie la gratifiait alors d’un sourire qui pouvait vraiment sonner faux avant de tourner la tête vers ce nouveau jeune homme. Avançant légèrement son plateau avec ses mains elle posa ses coudes sur la tables avant de regarder ce jeune homme.

« Comment tu t’appelles au fait? »
« Peter Tomkens et toi? »
« Georg… »
« Georgianna mais tout le monde l’appelle Georgie, elle n’aime pas son prénom. »


Georgie se pinça alors les lèvres avant de tourner la tête vers cette charmante Mélissa qu’elle gratifiait à nouveau d’un sourire qui pouvait être rempli d’ironie. Mélissa se mit alors à mimer un Je t’aime avec ses lèvres.

« Georgie? C’est original. »
« Oui on peut dire ça. Enfin, appelle moi comme tu veux c’est pas grave. »
« Je pense que Georgie c’est bien, ou peut être même Mademoiselle matheuse! »
« J’y crois pas, je t’accueille à ma table et encore tu oses critiquer ma manière de manger! »
« Calme toi jeune demoiselle, je ne fais que constater. »
« Bien sûr! Et je paris que tu ai tellement fort en maths que tu n’as pas besoin de lire les bouquins? »
« A vrai dire pas du tout, je suis un vrai boulet en maths! »
« C’est marrant! Georgie donne des cours de maths durant son temps libre. »
« Je les donne à ma sœur Mélissa! »
« Et alors c’est pareil! Si Peter est nul il peut très bien commencer avec ta sœur pendant que tu leurs expliques? »


Cette Mélissa avait vraiment le don d’être exaspérante! Georgie soupira alors, elle aimait bien ses amies mais il arrivait parfois qu’elles soient vraiment détestables, enfin, maintenant que la question était posée elle n’allait pas lui dire non. Roulant alors des yeux elle le regarda avant d’arquer un sourcil attendant patiemment sa réponse.

« Si jamais ça ne te dérange pas je veux bien. »
« Cool, je te dirais quand est-ce que je peux te donner un cours. »


La jeune adolescente lui sourit encore une fois. Ce fut la première fois qu’ils se rencontrèrent, ce jeune homme qui deux ans plus tard allait lui demander sa main. Juste après leur premier rendez-vous Peter lui donna son premier baiser. S’en suivit une belle relation qui commença, Peter était le fils d’un architecte qui ne vivait que pour le sport mais la présence de Georgie semblait l’apaiser et le relaxer… qui se doutait qu’à ses 23ans il la quitterait?

4 jours et un enterrement:


Malheureusement comme chaque être humains sur Terre tout le monde meurt un jour. D’après Georgie, la mort de sa mère fut bien trop prématurée, elle n’avait que 17ans quand sa mère mourut, en effet, depuis peu de temps la tumeur qu’elle avait au cerveau qui semblait avoir disparut d’après les médecins, était revenue encore plus foudroyante que la précédente, en moins d’un mois Jenny passa de l’état de femme pleine de vie à morte.

L’enterrement avait lieu un 4juin. Toute la famille était présente, aussi bien les parents de Matthew qui semblait être anéanti que ceux de Jenny. Au fur et à mesure du temps les parents des deux familles avaient appris à canaliser leurs colères et avaient finalement décidé de laisser vivre leurs enfants. Lors de l’enterrement Georgie était assise au premier rang avec sa sœur à sa gauche et Peter à sa droite, tout les deux se tenaient la main pendant que Georgie pleurait la presque totalité des larmes de son corps. La mort de sa mère fut si prématurée qu’elle réussit à anéantir une famille entière. Matthew pleurait tout les soirs dans son lit pendant que Georgie s’occupait de sa sœur âgée de seulement 12ans. Se fut certainement l’une des périodes les plus durs pour la jeune femme, en plus de l’école elle devait s’occuper de sa petite sœur qui lentement devenait une femme. Les conversations mère/fille n’existeraient plus jamais. Heureusement pour elle que Peter était là pour l’aider, c’est d’ailleurs durant la période de l’après choc que son amour pour lui devint plus fort, toutes les fois où elle a pleuré le jeune homme était là, jamais elle n’a pleuré devant son père ou sa sœur, elle voulait montrer qu’elle était forte face à ces deux personnes qui tenaient une place importante dans son cœur.

Se fut certainement le jour le plus horrible dans la vie de la jeune femme. Voir le cercueil entrer dans la terre fut comme un électrochoc pour elle… La vie est bien trop courte, en une fraction de seconde on pouvait tout perdre.


Anecdote(s) de la vie actuelle : Sous forme d'un dialogue, décrivez brièvement la ligne de vie de votre personnage {8 lignes minimum}

Tout vient à point à qui sait attendre:


La vie d’adulte de Georgie commença il y a deux ans. La jeune femme quitta sa famille en compagnie de Peter direction Chicago. Lui devait aller en faculté afin d’y ressortir avec son diplôme avant de devenir médecin tandis qu’elle, elle avait stoppé ses études ainsi que ses rêves pour le suivre, ces études s’étaient alors tournées vers la médecine tout comme son petit ami, mais contrairement à ce jeune homme sportif elle avait opté pour des études d’infirmière!

Tout deux étaient arrivés en ville il y a une petite semaine, les cartons étaient encore présent dans leur petit appartement fraîchement payé par le père de Peter. Il devait certainement être aux alentours de 10h30, nous étions un dimanche, Georgie dormait paisiblement dans le lit deux places autour duquel se trouvait encore pleins de cartons. Un léger filet de soleil pénétrait dans la pièce arrivant directement sur le visage de la charmante blondinette, plissant alors le nez elle ouvrit avec grande difficulté ses yeux. C’est alors qu’elle remarqua qu’à ses côtés la place était froide, Peter s’était levé plutôt pour une fois!

Elle sortit enfin du lit, vêtue du t-short du superbowl digne du texane! Elle marcha le long du couloir blanc encore nu avant d’arriver dans une cuisine américaine des plus belles, bien que petite elle n’en restait pas moins des plus coquettes. Un sourire s’afficha sur le visage de la jeune femme quand elle vit son petit ami assis sur l’un des tabouret avec une tasse de café dans les mains.


« Ma dormeuse préférée est enfin debout! »
« Ca fait longtemps que tu es levé? »
« Depuis une bonne demi-heure. »


Un nouveau sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune femme, lentement elle s’approcha de son petit ami avant de passer ses mains sur ses hanches, ses lèvres s’approchèrent de celles de Peter avant qu’elle ne lui dépose un léger baiser.

Dans le même élan, le jeune homme posa sa tasse sur le petit comptoir avant de passer ses mains à son tour sur les hanches de sa partenaire, se levant de son tabouret il fit quelques pas en avant l’amenant alors sur le canapé. S’asseyant d’abord Georgie se laissant finalement tomber sur le canapé pendant que le corps de Peter venait lentement se coller sur le sien. De baisers en baisers, le jeune homme passa une main sous le t-short de sa petite amie venant alors lui caresser le dos. La jeune femme passa lentement l’une de ses jambes sur le bas dos de Peter avant d’y amener l’autre.

Alors qu’il entamait une nouvelle série de baisers la sonnerie du téléphone retentie dans la pièce, un soupir sortit alors de la bouche du jeune homme pendant que Georgie le regardait dans les yeux en lui souriant.


« Le répondeur va répondre! »
« On a pas mit de répondeur. »


Un soupir sortit alors de la bouche de la jeune femme avant qu’elle ne fasse une légère moue. Peter se remit soudainement à l’embrasser mais la sonnerie du téléphone l’empêchait d’aller plus loin. Il se recula légèrement avant de se lever laissant Georgie allongée sur le canapé, son index dans la bouche elle lui souriait.

« C’est pas possible! On ne peut même pas passer un bon moment avec sa copine!… Allô? »


Un éclat de rire retentit alors dans la pièce, Georgie passa alors tout son temps à regarder Peter avant de finir par le laisser seul partant dans la salle de bain où Peter finit par la rejoindre.

Se fut l’une des rares fois où Georgie parut heureuse… La vie lui réservait encore bien des surprises.

Par exemple, deux ans plus tard, Georgie rentrait tranquillement chez elle après une dure journée de travail à l’hôpital quand, une fois la porte ouverte elle entendit des ricanements qui ne venaient pas de Peter, s’approchant alors à pas lent vers la porte de sa chambre son cœur se mit à battre à une vitesse incroyable. Sans même savoir ce qui l’attendait de l’autre côté elle avait déjà les larmes qui lui montaient lentement aux yeux, sa vision se troublait au fur et à mesure qu’elle avançait le long du couloir à présent parsemé de cadre photo et autre tableau.

Lentement sa main se posa sur la poignet de la porte, la baissant très lentement elle n’ouvrit qu’un infime bout de la porte, c’est à ce moment là qu’elle vit Peter allongé à moitié nu sur une femme qui devait avoir deux ans de moins qu’elle!

Après toutes ses années passés ensemble, Peter la trompait avec une jeune femme, deux heures plus tard, Peter quittait l’appartement et retournait vivre chez ses parents pendant que la jeune femme pleurait dans le canapé. Qui se serait douté que leur vie de couple allait prendre fin à ce moment là? Depuis ce jour, Georgie n’a plus eu de nouvelle de Peter, d’ailleurs, elle a même changé d’appartement, ne supportant plus de vivre dans ces pièces où il l’avait trompé elle décida de laisser l’appartement aux parents de Peter…

Aujourd’hui, Georgie est une femme au cœur brisé qui semble reprendre goût à la vie petit à petit.


Epoque où il a découvert ses pouvoirs : Racontez comment votre personnage a utilisé pour la première fois ses pouvoirs et sa réaction {8 lignes minimum}

La première fois où Georgie utilisa son don d’empathie ou plutôt où elle découvrit son don, fut dans le bus. Georgie avait 16ans, elle rentrait tranquillement chez elle, son père n’avait pas pu venir la chercher et sa mère était partie chercher sa petite sœur à l’école. La pluie faisait ravage en ville, le bus était complet et une mauvaise odeur de sueur humaine pouvait se faire sentir dans ce moyen de transport.

Georgie était coincée entre deux personnes, l’une semblait sentir l’alcool tandis que l’autre semblait ne pas s’être lavé depuis des années. Son ventre formait une boule tandis que son cœur se mettait à battre à une vitesse un peu plus rapide que la normale. Ses mains étaient moites et étrangement sa tête lui faisait de plus en plus mal. Le trajet ne durait que vingt petites minutes mais aujourd’hui, il semblait durer encore plus longtemps. Fermant alors les yeux l’espace d’un instant elle se sentit comme emportée.

Les yeux fermés, la jeune femme sentit plusieurs sensations des plus étranges, sans même comprendre le pourquoi du comment, elle sentit comme une envie de pleurer, son cœur se nouait et les larmes semblaient lui monter aux yeux, pourtant, elle n’était pas triste, sa journée n’avait pas été mauvaise et les trajets en bus elle les connaissait surtout aux heures de pointes. Fronçant alors légèrement les sourcils elle ouvrit de nouveau ses yeux avant de sentir sa vision de troubler, une larme perla le long de sa joue légèrement rosée. Son regard se posa instinctivement sur une jeune femme assise en avant du bus qui pleurait, le chagrin qu’elle avait semblait faire « effet » sur Georgie qui ne se doutait pas du tout que son « don » faisait son apparition. Alors qu’elle la regardait d’une façon assez interrogative elle se sentit sourire, un large sourire se dessina sur ses lèvres tandis que la vision trouble qu’elle avait disparaissait. Un rire s’échappa enfin avant qu’elle ne tourne la tête vers un jeune couple qui ne pouvait s’empêcher de rire. Fronçant de nouveau les sourcils la jeune femme baissa alors la tête, elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait et encore moins pourquoi ça se passait.

Le bus s’arrêta enfin, Georgie usa des pieds et des mains pour sortir indemne du bus. Enfin, elle se mit à marcher jusqu’à l’appartement où elle vivait avec sa famille. Durant tout le trajet toutes sortes d’émotions de firent sentir, sans pour autant avoir mal à la tête Georgie passait du rire aux larmes en un rien de seconde. Cette sensation lui faisait peur, elle n’en parla jamais à ses parents et encore moins à Peter, néanmoins, au fur et à mesure sur temps elle commença à la maîtriser bien qu’aujourd’hui encore elle souffre de mal de tête immense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Dim 22 Juin - 21:04

Voila la fin du post =)

Son deuxième pouvoir arrive un peu plus tard. Il se manifesta alors qu’elle était tranquillement au cinéma avec son petit copain Peter. Massacre à la tronçonneuse y était diffusé. Cachée derrière la veste de son petit ami, la jeune femme grimaçait au fur et à mesure que les bruits de tronçonneuse se faisaient entendre. Peter en revanche était complètement hilare, il n’arrêtait pas de rire en voyant les cris incessants de la pauvre jeune femme qui lui tenait en la main ou plutôt qui lui enfonçait les ongles dans le pauvre revers de sa main.

Soudain, alors qu’elle tourna rapidement la tête vers le voisin qui était à ses côtés la jeune femme se mit immédiatement à hurler. Peter passa alors sa main sur la bouche de la pauvre femme devenue blanche tandis que son voisin arquait un sourcil avant de se murmurer lui même quelques mots. Peter passa son index sur ses lèvres avant de lui montrer l’écran. Georgie fronça légèrement les sourcils, la scène qu’elle venait de voir n’était pas du film d’horreur, certes il avait un rapport avec lui mais l’acteur principal n’était pas celui du film, il s’agissait finalement de son voisin. Elle venait de le voir assit sur une chaise, un homme arriva aussitôt avec une tronçonneuse à la main et venait l’approcher de sa jambe.

Georgie tourna de nouveau la tête vers cet inconnu avant de s’emparer de la main de Peter, lentement elle s’approcha de son oreille en lui demandant ou plutôt en le suppliant de bien vouloir partir avant la fin du film. Dans un vague soupir d’énervement il s’empara de sa veste tout en prenant de son amie, puis dans un élan brusque il l’emmena à l’extérieur du cinéma. Dans la queue une bonne dizaine de jeunes gens s’amusaient à les « insulter », certains rigolaient en les traitant de petites natures qui avaient peur de voir la fin du film tandis que d’autre les incitaient à rentrer de nouveau dans la pièce. Peter ne les regardait même pas il était énervé d’avoir payé des places pour un film qu’il n’avait pas vu. Georgie en revanche avant les bras croisés, des frissons dans son corps et ses yeux fixaient ses pieds.

« Je peux savoir ce qui t’a pris? »
« Peter,… je suis… excuse moi. »
« C’est pas grave, mais… qu’est ce qui t’as pris? »
« J’ai… j’ai simplement confondu le film et la réalité. »
« Tu es sûre? »
« Oui Peter, la prochaine fois on regardera un autre film tu veux bien? »
« Bon… Ok. »


Un léger sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme, lentement il glissa sa main dans celle de la jeune femme qui décroisa ses bras.

La première fois que son pouvoir fit apparition la jeune femme n’y prêta pas vraiment attention, c’est au fur et à mesure du temps qu’elle compris enfin qu’elle pouvait voir la peur des autres, de cauchemars en cauchemars elle réussit petit à petit à maîtriser cette horreur qui pourtant dans son travail d’infirmière l’aide à rassurer certaines des malades. Malheureusement tout comme pour l’autre, il lui arrive de passer de nuits blanches, les peurs qu’elle voit la hante la nuit ce qui l’empêche de pouvoir passer des nuits paisibles.


Dernière édition par Georgie Letherman le Mar 24 Juin - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Morgan
Admin |To define is to limit |& I'm Free

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 31
Âge : 26 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers:
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Dim 22 Juin - 21:55

Biensur que tu peux prendre le temps. le boulot d'abord Axurit ! calin7

_________________
A little sincerity is a dangerous thing

and a great deal of it is absolutely fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgie Letherman

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Race : Pactisane!
Âge : 22ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Secret Files
Powers: Voir la peur des autres ainsi que l'empathie.
Clan: Pactisans!
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mar 24 Juin - 21:15

Merci beaucoup =)

VOila, je pense avoir fini ma présentation, depuis le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Morgan
Admin |To define is to limit |& I'm Free

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 31
Âge : 26 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers:
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Georgie Letherman   Mer 25 Juin - 11:04

Et bien... Tout me semble parfait, je valide la fiche.

_________________
A little sincerity is a dangerous thing

and a great deal of it is absolutely fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georgie Letherman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Georgie Letherman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Troian Bellisario, CAMP AU CHOIX, la soeur surprotectrice
» Georgie Henley #002 avatars 200*320 pixels
» Georgie Henley ? Joanne Thomspon, petite sœur.
» Road Trip [Sortie scolaire pour les élèves et membres inscrits à l'intrigue]
» Soeur ?? Jena Graham ?? Feat Georgie Henley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Absolution :: 
|| Before The Game ||
 :: Présentations :: Présentations Validées
-
Sauter vers: