AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Molly Mahoney

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 14:13

• Fiche d'Identité

Nom : Weston
Prénom(s) : Molly Mahoney, son deuxième prénom est celui de sa mère, c'est notement celui qu'elle préfère et celui avec lequel elle se présente, ses proches ou ses enemis l'appelle donc mahoney
Surnom(s) : cette créature détèste qu'on lui donne des surnoms, elle trouve ca beaucoup trop intime et déplacé, la seul personne qu'elle a permis de la surnommé était sa mère, avec qui elle avait une relation très proche, elle l'appellait souvent "ma chérie" ou encore "mon petit démons" (elle n'allait surement pas l'appeller "mon ange" vu que celle-ci les détèstait). Bref des surnoms ordinaire pour une mère.
Date de naissance : 26 Janvier 1925
Age : Mahoney à en réalité 86 ans, même si comme beaucoup de démons elle à l'apparence d'une jeune fille de la vaingtaine d'année
Lieu de naissance : Elle a vu le jour à Donegal en Irlande
Nationalité : Sa mère était irlandaise et son père Anglais, elle garde néanmoin beaucoup plus d'affinité avec l'irlande que l'angleterre, disant que l'irlande la conrespond le mieux.
Statut / Occupation : Démon /


• Profil psychologique et physique

Caractère :
Défaut dominant:
Qualité dominante:

Apparence physique :


• Relations
Nom Prénom {personnalité de l'avatar}


• Pouvoirs


• Hors Jeu

Personnalité de l'avatar : Keira knightley <3
Joueur ou joueuse : Joueuse
Comment avez-vous connu le forum : De lien en lien
Commentaires ? :


Dernière édition par Molly Mahoney Weston le Lun 22 Sep - 19:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 14:14

A life of lies and illusion


• Histoire

Au commencement : Elle attendait ça depuis longtemps, un descendant qui allait prolonger son histoire, son combat, une progéniture digne de ce nom, un être qui hériterait de sa soif de vengeance, dirigée comme une marionnette, comme un soldat que l'on entraîne pour tuer... Tel était l'avenir de cet enfant, mal ou femelle, il était mis au monde pour être comme un chien qui obéit à son maître. Elle n'était alors que fétus mais la complicité qui régnait entre cette mère et ce bout d'être était déjà immense. Mahoney Weston Bridge avait déjà prévu son coup depuis longtemps, elle avait cherché un géniteur, l'ayant manipulé elle avait enfilé son costume de femme misérable et généreuse, il l'avait aimé pendant qu'elle étouffait son désire de lui trancher doucement la gorge pendant son sommeil, elle avait rêvé de ses cri de douleur et de scènes morbides, ou il était la victime. Enric Weston n'était qu'un misérable pion dans son plan machiavélique, un pion qui allait bientôt être sauvagement tué...

Novembre 1924, par la fenêtre on apercevait la neige tomber peux à peux dans les rues de Donegal , formant une couverture blanche sur les montagnes de l’Irlande, dans la pièce il ne devait sûrement pas faire beaucoup plus chaud qu’à l’extérieur, une grosse couche de poussière habillait les deux seules meubles qui décorait la pièce et un plancher miteux et des mures de briques fissurés composaient le salon. Des bruits de pas continuels résonnaient dans la maison, elle était là à faire les cent pas, sa rage dans son ventre devenu énormément rond, une main l’aidant à porter son dos, une autre femme qui lui ressemblait comme deux goûtes d’eau était assise sur un fauteuil déchiré, les jambes croisées. Elle avait son apparence d’humain mais le démon vivait en elle.
- « Je n’en peux plus! Si il continue comme ça, je sens que je vais l’égorger bien plus tôt que prévu! »
- « Courage sœurette il ne te reste pas plus que deux mois et tu va pouvoir être soulagée d’un poids bien trop pesant à mon goût. » Elle s‘arrêta quelques secondes faisant mine de réfléchir et éleva la voix de manière si forte que Mahoney senti son ventre en bouger, comme si l‘enfant venait de sursauter, elle ressentit en elle la peur de sa fille. « Évidemment tu as encore choisi un miteux pour te donner un enfant, un bon à rien qui ne te donnera rien d’autre que de la poussière en héritage! Et en plus de cela tu nous fais une fille? Comment veux-tu qu‘elle prolonge notre descendance et donne à ses enfants notre nom?»
Ses paroles avaient été dites de manière blessante, son ton et son regard envers sa sœur soulevait de la pitié. Ses yeux se posèrent ensuite sur le ventre de Mahoney qui posa sa main dessus, comme pour protéger sa fille de ce regard méprisant et pour se faire pardoner de ses prochaines paroles, de celles qui devait vouloir dire qu’elle regrettait le sexe de son enfant et que c’était un garçon qu’elle attendait.
- « Ça ne devait pas se passer comme ça! Je ne suis plus immortel Alaïna, je devais me dépêcher et en trouver un le plus vite possible »
Mais en cachette, au fond d’elle-même, elle l’aimait plus que tout au monde, jamais elle n’aurait cru porter un tel amour pour n’importe quel être soit-il, mais son enfant encore moins…
- « Je le sais… »
La tentions entre les deux sœur diminua peux à peux, elles le savaient très bien l’une de l’autre que ce n’étaient la faute de personne si leur plan avait tourné aussi mal, mais elles s’en foutaient, elles allaient continuer comme prévu et élever cet enfant dans la vengeance et la cruauté.


Anecdote(s) de l'enfance : Un filet de lumière traversait la fenêtre crasseuse et se déposa lentement sur le visage de la jeune fille. Elle fit la moue et se frotta délicatement les yeux, une boucle châtain foncé tomba sur sa joue rose. Elle se leva du lit, s'étira, fourra ses pieds glacés dans ses bottes en fourrure devenue trop petite de deux pointures et attrapa son manteau qui était posé sur la seule chaise et le seul meuble qui accompagnait le lit. Elle enfila son manteau par dessus sa robe déchirée et s’engouffra dans l’autre pièce sur la pointe des pieds, le salon était toujours aussi misérable et poussiéreux qu’il y a une dizaine d’années, sur le fauteuil un corps enroulé dans une couverture semblait dormir paisiblement, Molly fit bien attention à ne faire aucun bruit de peur de réveiller sa souffrante mère et referma la porte derrière elle avec délicatesse. Dans le couloir on entendait encore sa mère tousser à s’en arracher la gorge. Mahoney était très fiévreuse ses derniers mois et son état s’aggravait de jours en jours, elle était poursuivie par d’horrible tourmente qui l’arrachait de son sommeil la nuit, sa gorge était en feux et elle toussait de plus en plus fort, son état s’affaiblissait de jour en jour, elle savait que d‘ici peux son heure était venue… Mahoney entendit les pas de sa fille résonner dans le couloir

Donegal était une ville montagneuse très tranquille et campagnarde, au bord de l’océan. C’était un jeudi 15, et comme tous les mois à cette date le marché surplombait la grande place de Donegal. Comme à son habitude et comme sa mère lui avait apprit Molly se promena comme une enfant sereine qui s’amusait du spectacle, ce qui était tout le contraire de cela. Elle faisait des va et viens entre les tables des marchands, se glissa entre les jambes des gens, et fourra la main sur les étagères y prenant quelques babioles puis les fourra dans sa poche avec discrétion. Elle faisait ça comme tous les mois et s’en amusait fort bien. Son regard noir faisait peur au gens et elle aimait ça, ce petit être diabolique faisait tout pour enrager son monde et pour voler en suffisance pour pouvoir avoir la fierté de sa mère. Après s’être bien déchaîné et avoir suffisamment fait souffrir quelques petits malheureux qui passait dans son chemin, elle prit la route de la « maison », se baladant dans ses ruelles sombres pour ramener son butin à sa mère. Quand elle fit arrivée à destination, elle ouvrit la porte et se précipita sur sa mère, levant de sa poche une bouteille de sirop victorieusement
- « Maman! Regarde ce que je t’ai rame… »
Elle ne put terminer sa phrase; à la vue du visage de sa mère elle s’arrêta net lâcha sa bouteille de sirop qui s ‘écrasa sur le sol et roula sous le canapé. Le visage de sa mère était en sueur, une goûte de sang s’échappa de sa bouche, une étreinte agrippa le bras de la petite et les yeux de sa mère s’ouvrirent en grand. Elle tremblait de tout son être et son visage ressemblait à celui d’un cadavre, après mainte effort elle su articuler :
- « N’oublie… N’oublie pas se que… Je t’ai dit… Poursuit… Poursuit ma mi…mi…ssion… »
Sur ses derniers mots, elle lâcha le bras de la jeune fille, ses membres entiers s'arrêtèrent de trembler, et son cœur aussi… Dès cette instant la petite vit disparaître des yeux de sa mère resté ouvert cette lueur de vie… L’espoir entier de la jeune fille venait de s’effondrer, et sa vie également. Une nouvelle panique habitait le cœur de la gamine, des larmes coulèrent lentement sur sa joue, son souffle devenait saccadée, elle ne bougea pas et fixa les yeux de sa mère, comme si elle allait revivre, comme si c’était un cauchemar, une simple farce et qu’elle allait se réveiller d’une minute à l’autre, mais rien n’y fit.

Le soleil se coucha lentement derrière les collines, la pièce devenait de plus en plus sombre, Molly Mahoney essuya ses dernière larmes, se releva du cadavres de sa mère, la regarda encore quelques instants et ferma ses paupières. Elle prit un foulard, y plaça toutes les provisions possibles et referma le foulard d’un noeux, la jeune fille quitta la pièce le pas lourd et referma la porte derrière elle, elle venait de briser le dernier lien qui restait entre sa mère et elle…
Dans la nuit sombre on entendait les pas meurtri d’une jeune fille qui courait à toute allure, essayant d’échapper à cette réalité qui lui collait à la peau, à cette fin d’enfance précoce, et au prochaines souffrances de sa vie future…


Anecdote(s) de l'adolescence : L'agitation des foules lui faisait peur, elle était là au milieu du monde, du bruit de ses paysans sauvages qui hurlaient autours d'elle, elle n’avait pas l’habitude de ce mode de vie. Ses pieds endolori habitués par cette terre humide et ses pierres coupantes lui faisaient un mal de chien, c’était devenu une bête sauvage un chien errant dans les rues de Wexford, qui grognait à chaque fois que l’on approchait d‘elle. Mahoney avait gardé ses yeux noirs effrayants, son visage était sans sourire, le mal la rongeait jusqu’au plus profond d’elle-même, et la faim allait bientôt la tuer. Mahoney… comme sa mère, elle avait gardé son prénom et s’en était imprégné, comme pour la faire revivre, comme pour la faire poursuivre sa vie. Elle se faufila entre les paysans, comme à son enfance, comme à ce jours ou elle avait perdu la vie, ou son cœur c’était déchirée en mille morceaux… Elle ne voulait en aucun cas décevoir sa mère et poursuivre son chemin, sa raison. Elle voulait faire souffrir ces imbéciles égoïstes qui ne se souciaient pas de son malheur qui riaient à son nez qui la prenait pour une misérable. Elle était prête à montrer au monde entier qui elle était et de quoi elle était capable.
En marchant à bout de force dans ses rues abandonnées elle aperçu une jeune petite riche, sa façon de s’habiller et de se tenir en disait long sur son rang social, Mahoney lui jeta un regard noir sans qu’elle s’en aperçoive, ses habits étaient propre et sentait bon, il était neuf et brillant à dentelle, tendis que ceux de Mahoney était sale et déchiré, même trop petit pour elle. Elle attendit le bon moment celui ou la bourgeoise était seul et profita de cet instant pour bondir dessus comme un félin sauvage, suivant son instinct animal, lui déchirant ses habits et lui prenant des mains sa nourriture, pendant que la petite sans défense essayait de crier, mais la main de Mahoney sur sa bouche l’empêchait de le faire. Quand soudain celle-ci sentit une étreinte sur son bras, la faisant retourner brusquement elle aperçu un jeune homme âgée d'une vaingtaine d'année, au moins 4 ans de plus qu'elle. Son regard apeuré se changea en regard de haine, encore un, il fallait tous les exterminer ses bourgeois! Elle lui mordit le bras qui la tenait à sang et quand il lâcha son étreinte elle couru à vive allure, ses cheveux ondulés suivaient son mouvement, quand quelques paroles là fit ralentir, jusqu’à même l’arrêté net, elle était à quelques mètres de lui et son cœur battit à tout rompre quand elle entendit ses mots:
- « Molly attendez! Je connaissais votre mère… »
Des larmes coulèrent lentement sur sa joue à l’entente de se mot, celui qui lui redonnait espoir quand elle était mal et faible, celui qui était toute sa vie, elle ne se retourna pas, et elle était là voyant le visage de sa mère devant elle. Mahoney n’entendait pas les pas qui résonnaient derrière elle, sa main sur son épaule la fit sortir de ses pensées, elle se dégagea lentement, comme si toute sa force était sortie de son âme.
- « Vienez avec moi… »
Le souffle du jeune homme avait résonné dans son oreille, et elle s’exécuta, croyant peut-être revoir celle qui l’avait quitté. En le suivant elle laissait tomber sans qu’elle le sache son désire de faire renaître à travers elle sa mère, et de poursuivre sa voix. Elle le suivait, une choses qui allait bouleverser sa vie, et une chose qu’elle n’aurait jamais du faire.

Elle se trouva devant une grande demeure, une comme celles qu’elle n’avait aperçu qu’en rêve. Des plantes, des fleurs magnifiques, et une splendide fontaine bordaient le jardin de devant, une gigantesque barrière en fer forgé la séparait de la maison. Elle entra dans la demeure, suivant l’inconnu, elle resta bouche bée par toutes cette splendeur mais en même temps elle était indignée que des personnes puissent y vivre, alors que sa seul maison était un trottoir froid et dure. La première pièce de cette demeure était un immense couloire qui donnait accès à une multitude de pièces et où un grand escalier en marbre était placé au milieu. Elle détestait les décorations murales et les tapisseries, les trouvant de très mauvais goût, mais ça n’arrêtait pas la fascination que la jeune fille éprouvait envers elles. Elle fut accueillie par les regards méprisants des servantes qu’on leurs avait donné l’ordre de la changer et de l‘amenée à sa chambre. Elle lança un regard de haine envers le jeune homme en entendant ses mots, elle ne voulait certainement pas devenir comme eux et préférait encore garder sur elle ses vêtements troués et trop petit que ressembler à ses êtres monstrueux! Elle fut tout de même amenée de force par les servantes qui lui avait dit d’une voix presque hautaine.
- « Voyons mademoiselle, vous n’allez tout de même pas rester dans cet accoutrement aussi abject et si je puis-je me permettre, dans cette odeur aussi…Dégoûtante?! »
- « Mais voyons, depuis combien de temps ne vous êtes vous pas lavé? »
Mahoney se sentit de plus en plus humiliée et avait tout simplement envie de les égorgées sur place, ayant enfuie son désire de meurtre au fond d’elle, elle se dégagea alors de l’emprise de ses imbéciles et leur dit d’une voix forte, les fusillant du regard
- « Bandes de femmes stupides! Comment voulez vous que l’on se lave alors que nous habitons les rues, pendant que vous, les bourgeois, vous poser votre gros cul dans une bassine bouillante trois fois par jours et manger comme des gros port à votre suffisance! Croyez vous vraiment que nous avons des serviteurs comme des chiens suivent leurs maîtres pour satisfaire nos moindres caprices?»
A ces mots, les femmes ouvrirent grand la bouches, n’en croyant pas leurs oreilles d’une tel insulte et à la vue d’une femme sans la moindre éducation. Elles partirent vexée et d’un air pincée tournant le dos à Mahoney, remuant leur gros popotin pleins de graisses.


Dernière édition par Molly Mahoney Weston le Dim 28 Sep - 11:54, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megalyn Kane
Admin | Lucifer's Angel

avatar

Nombre de messages : 706
Adresse : 28, Austin Avenue
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Manipulation des rêves - Guérison d'autrui
Clan: Pactisans
File Relations:
MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 14:35

Bienvenue Mr Green . Par contre, nous n'acceptons plus de pactisans pour le moment.

_________________
© Their Creators


    ROB PATTINSON IS MINE AND I AM ROB'S ONE
    TWILIGHT BOOKS & LIFEHOUSE ARE LOVE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appleandmoon.forum-actif.eu/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 14:54

L’inconnu quant à lui s’amusa du spectacle en silence et la conduit dans une chambre d’amis au premier étage. Il éprouvait déjà une grande sympathie pour cette jeune femme pleine de caractère, tendis qu’elle lui en voulait et le détestait pour l’avoir emmenée dans cette endroit sans pitié. Il lui désigna une pièce séparée en deux parties, la première ou s’y trouvait un grand lit, un bureau ou était accroché au dessus un grand miroir, accompagnée de magnifiques bijoux de perle et une gigantesque garde robe en marbre. Dans la deuxième on y apercevait une grande baignoire blanche avec les robinet doré, une chaise et un miroir.
- « Dans la garde robe vous y trouverez un assortiment de robe, et si vous voulez vous lavé, une baignoire est mise à votre disposition. Je viendrais vous chercher dans une heure pour le souper. Nous pourrons parler de choses beaucoup plus importante. J’espère que tout ceci vous plaira… »
Sur ses mots il referma la porte… Mahoney resta là à regarder la porte, bouleversée par toutes ses émotions aussi différentes les une que les autres qui la submergeaient. Elle se posa des tas de questions, ne comprenant pas se qui c’était passé, ce demandant si c’était vraiment réalité ou mensonge. Quoi qu’il en sois, elle n’allait certainement pas s’adoucir ou éprouver la moindre sympathie envers cet inconnu, la méfiance était devenue son caractère, et elle contait bien restée comme elle était. Elle décida alors de sortir de sa rêverie, elle traversa la pièce et se trouva dans la partie ou la baignoire l‘attendais, elle fut tentée par cette objet qu‘elle avait vue qu‘une fois dans sa vie, elle essaya de se replongée dans ses souvenirs d‘enfance, tournant le robinet d‘eau chaude maladroitement, pendant que l’eau chaude remplissait doucement la baignoire, elle se déshabilla lentement puis se plongea dans l’eau fumante. Elle fut submergée par une sensation nouvel; le contacte entre l’eau chaude et sa peau rude, jamais elle n’avait éprouvé un tel bien être, elle eu même peur de cette sensation, mais arriva à se détendre au bout de quelques minutes. La crasse qui habitait son corps depuis longtemps partit peux à peux, flottant sur l’eau devenue au fur et à mesure de plus en plus noir, c’était comme si une partie d’elle-même venait de s’arracher, comme si on venait de lui enlever sa peau, elle fut parcourue d’un frison après avoir fait cette constatation, et haïssait se laver autant qu’elle aimait. Au bout d’une heure elle fut sortie de sa rêverie par la voix de l’inconnu qui se trouvait derrière la porte:
- « Molly, êtes vous prête? »
Celle-ci sursauta et sortit de l’eau à vive allure, essayant d’articuler des paroles d’une voix forte, pour donner l’impression d’être sure d’elle et non déboussolé comme elle l’était.
- « Oui oui… J’arrive! »
Elle attrapa la robe qu’elle avait choisie un peux plus tôt dans la garde robe et l’enfila pendant que l’inconnu rentra dans la chambre, il la traversa et quand il fut arrivé à hauteur de la « salle de bain » il aperçu la jeune fille de dos, fermant la fermeture éclair de la robe beige toute simple sur son dos nus. La robe lui arrivait un peux plus haut que la cheville, elle était assez serrante vers le haut faisant apparaître toute ses formes. Elle se retourna et vis le jeune homme assez mal à l’aise et à la fois heureux d’avoir pu apercevoir la jeune fille sous cette aspect, elle le regarda de travers et ramena ses cheveux brun ondulés sur son dos. Le jeune homme la fit sortir de la pièce, descendre l’escalier et l’emmena dans une assez grande pièce au fond du couloir ou était dressé un magnifique buffet, une cheminée en marbre beige était allumée, des décorations ornaient les murs et au fond de la pièce se trouvait une porte qui accédait aux cuisines. Mahoney fut invitée à être assise en face du jeune homme, la jeune fille fut agacée par toutes ses politesses et commença à s’énerver doucement. Quand elle fut seul avec l’inconnu elle lui dit d’une voix forte et sec:
- « Fini les bonnes manières! Je ne suis pas là pour subir la fausse politesse de vous et de vos esclaves. Je suis simplement ici car j’attend des explications sur ma mère, vous avez dit la connaître alors je vous écoute. Pour le reste, je n’ai pas besoin de votre pitié »
L’inconnu la regarda sans expression et écouta attentivement, Mahoney attendait une réaction, ou de l’expression sur son visage, mais rien n’y fit. Il prit sa serviette et la déposa délicatement sur ses genoux, il toussa un coup pour éclaircir sa gorge puis lui répondu:
- « Vous n’êtes pas là parce que j’ai eu pitié de vous. Moi aussi j’attend des explications, des choses qui s’ajouterons à se que je sais déjà, des réponses à mes questions. Il y a longtemps de cela, j’étais encore enfant et on m’a conté l’histoire de ta mère j’ai été d’ailleurs très touché et me suis promis de la retrouvée. Je savais que quand le jours serait venu et que j’allais pouvoir accomplir ma mission, elle serait âgée, ou même souffrante, mais je m’en foutait. Quand je vous ai vu aujourd’hui je n’ai pas seulement vu son visage, mais j’ai vu sa souffrance qui vous habitait, ce même appel en détresse. Molly s’il vous plait … »
A l’entende de ses paroles et de son ancien prénom elle fut parcourue de frisson.
- « Sa fait depuis longtemps que l’on ne m’appelle plus Molly, je me présente sous le prénom de Mahoney… »
- « Comme votre mère.. »
Les paroles du jeune homme avait été dites dans un murmures, il fronça alors les sourcil et baissa le regard, réfléchissant.
- « Et je n’ai en aucun cas besoin de votre aide, je ne vous ai jamais lancé d’appel en détresse! »
Quand à Mahoney elle fut troublée par ce qu’il avait dit précédemment. Comment savait-il l’histoire de sa mère? D’où la connaissait-il? Ressemblait-elle si fort à sa mère? Des tas de questions lui parurent en tête, et un long silence pesait dans la pièce. La jeune fille avait perdu toute envie de manger, elle voulait savoir, elle voulait comprendre pourquoi. L’odeur de la viande chaude et saignante n’arrivait plus aux narines de la jeune fille.
- « Pourquoi… »
-  « Je vais te dire se que je sais… Quand j’était gamin, je devait avoir une dizaine d’années, mon père était souffrant. Il m’attendait sur son lit de mort et voulait délivrer son âme de cette chose qui l’avait torturé pendant des années, il voulait se faire pardonner de son acte atroce. Quand il était jeune, dans la vingtaine d’année il est tombé amoureux d’une domestique, il était dans une famille riche et habitait dans cette maison, ta mère y travaillait également. » Sur ses paroles le cœur de Mahoney arrêta de battre, sa mère avait vécu ici? Elle avait peut-être même été dans cette pièce sur cette chaise ou elle était assise… « Il croyait que c’était juste un désir passager, alors il ne prit pas compte de ses sentiments, car s’il commençait à l’aimer, il allait être banni à tout jamais de la famille, à l’époque on devait se marier entre rang social, pour unir certaines familles, et non par amour. Mais plus les mois passaient et plus il devenait accro à ta mère, il était de plus en plus amoureux d’elle et avait besoin de voir son visage, de toucher sa peau, de pouvoir faire plus qu’un avec elle. Ils s’échangèrent longuement des regards, et un jeux c’était établis entre eux. Un jours il décida d’écouter son cœur, et d’avoir une relation secrète avec elle. Il était fou amoureux l’un de l’autre et étaient heureux… Mais un jours une domestique jalouse de leur amour découvrit leur secret et faisait tout pour que son père tombe sur eux. Et c’est se qui arriva un jours… » Il marqua un temps d’arrêt et les scènes qu’il avait raconté se jouaient dans la tête de la jeune fille, comme un film qui passait devant ses yeux. Une angoisse parcouru son corp, sans qu’il la dise, elle devina la suite. « Son père était fou de rage et disait qu’il avait honte de son fils, qu’il devait quitter la maison, mais mon père était beaucoup trop fière pour cela, alors dans son orgueil il dit à son père devant ta mère que jamais il ne l’avait aimé et que c’était elle qui lui courait après, qui l’avait pris harcelé, qu’il n’avait rien dit de peur d’être humilié, qu’elle n’était strictement rien pour lui. Alors ta mère fut mise à la porte et bannie à tout jamais, ayant été réduite à une vie de misère et de pauvreté… »Mahoney sentit des larmes couler sur sa joue… Elle comprenait tout, pourquoi elle avait autant haït les bourgeois, pourquoi elle avait enseigné tout ça à sa fille, elle ne voulait pas que Mahoney tombe aussi dans le piège et voulait être vengé… Elle comprit également pourquoi sa mère était devenue mortel alors qu’elle était né démons… Par amour…
La jeune fille senti son cœur se serrer, son corps tout entier commençait à bouillonner, elle essaya de se contrôler, et rester néanmoins le plus calme possible, et d’une voix tremblante coupa le silence qui c’était installé pendant quelques longues minutes.
- « Que contiez-vous faire après avoir rencontrer ma mère? »
L’inconnu ne répondit pas tout de suite, il savait que cette question allait être posée et savait se que ressentait la jeune fille, car il avait eu cette même haine contre son père à son enfance, il n’avait jamais réussis à concevoir qu’un être aussi respectable soit-il puisse faire une chose aussi ignobles. Mais la réponse à la question qu’il attendait, était sans réponse. Il ne savait même pas lui-même se qu’il allait bien pourvoir faire. Dans un soupire il dit ses prochains mots.
- « J’y ai longuement réfléchis, mais aujourd’hui encore je ne connaissait pas la réponse. C’était un désir fou qui était devenu un devoir pour moi, pour rendre à mon père son pardon, et son honneur. Et même pouvoir redonner un peux d’espoir à cet être mutilé par l’amour… » Il hésita un moment puis poursuivit maladroitement. « Je sais se que tu ressent… »
Mais la haine de Mahoney était devenue de plus en plus forte, et en frappant la table de son poing elle dit d’une traite et d’une voix forte
- « Vous ne savez certainement pas se que je ressent! Depuis que j’étais enfant et même avant de naître cette haine et ce besoin de vengeance était en moi, jamais je n’ai réussit à vivre normalement, car on m’a formé et éduqué comme un soldat qui doit poursuivre sa mission, j’ai vécu dans l’amour de ma mère mais je n’ai eu que ça pour m’en sortir! Elle est morte de souffrance et de haine tout ça à cause de votre famille de bourgeois?! Vous n’avez aucune pitié envers nous, misérables personnes qui devons nous battre pour pouvoir survivre, pendant que vous, vous vous empiffrez de gras et de plaisir. Je ne veux pas avoir votre hospitalité simplement pour racheté votre lamentable père. »
Ses larmes de colère se versaient de plus en plus, elle s’était levée essayant d’échapper à cette souffrance qui montait en elle, à se mal être devenu de plus en plus intense, mais l’inconnu s’était levé à son tour et l’avait retenue pour la maintenir dans ses bras, Mahoney se débâtit frappant des points son torse, mais il la serrait de plus en plus fort, ses larmes coulèrent de plus belle, et après quelques minutes, à bout de force, elle se laissa tomber assise sur le sol, l’inconnu suivit son mouvement et glissa ses mains dans les cheveux ondulés de la jeune fille. Il était tout deux assis l’un dans l’autre au milieu de la pièce. Le souffle saccadé de la jeune fille se calmait de plus en plus et le jeune homme sentit le cœur de celle-ci frapper contre sa poitrine, il commençait à reprendre un rythme normal. Au bout d’une trentaine de minutes, elle s’endormit paisiblement, fatiguée par toutes ses émotions.



Anecdote(s) de la vie actuelle : Sous forme d'un dialogue, décrivez brièvement la ligne de vie de votre personnage {8 lignes minimum}

Hors sujet: Merci ^^ pas grave pour les pactisans hum
Les démons sont acceptés ?


Dernière édition par Molly Mahoney Weston le Dim 28 Sep - 11:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megalyn Kane
Admin | Lucifer's Angel

avatar

Nombre de messages : 706
Adresse : 28, Austin Avenue
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Manipulation des rêves - Guérison d'autrui
Clan: Pactisans
File Relations:
MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 15:47

Oui oui, tout sauf pactisans. élan

_________________
© Their Creators


    ROB PATTINSON IS MINE AND I AM ROB'S ONE
    TWILIGHT BOOKS & LIFEHOUSE ARE LOVE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appleandmoon.forum-actif.eu/index.htm
Roksana Smolenski
Cynical Smoke; Assassin's Tango.
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 25
Adresse : 53, Mc Arthur Street.
Race : Pactisan.
Mood : Le Bar.
Âge : 53 ans
Date d'inscription : 29/08/2008

Secret Files
Powers: Your mind is mine...
Clan: Pactisans.
File Relations:

MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Lun 22 Sep - 21:30

Oh Welcome here gniiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nw-anotherchance.forumactif.org
Liam Rivers
Admin | Silent Thief, as Dark Night

avatar

Nombre de messages : 389
Adresse : 63, Canal Street - Appartement 36B
Race : Demon
Mood : Elsewhere
Âge : 37 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Transformation en loup & Régénération & Télékinésie
Clan: Demon
File Relations:

MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Mar 23 Sep - 9:08

Bienvenue Mr Green
Joli début de fiche ;)

_________________
Absent !
Et oui... quand on fait de la route... qu'on bosse, etc. On finit par être nase en rentrant -_-'

So eager for eternal damnation.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-absolution.forumchti.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Mar 23 Sep - 18:33

Merci à vous :D
Par contre est-ce que vous voyez mon avatar ? parce que chez moi il ne s'affiche pas, il n'y a qu'un carré avec une croix rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Roksana Smolenski
Cynical Smoke; Assassin's Tango.
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 25
Adresse : 53, Mc Arthur Street.
Race : Pactisan.
Mood : Le Bar.
Âge : 53 ans
Date d'inscription : 29/08/2008

Secret Files
Powers: Your mind is mine...
Clan: Pactisans.
File Relations:

MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Mar 23 Sep - 18:41

Personnellement je le vois qui se charge qui se charge qui se charge et puis finalement rien ne s'affiche j'ai tenté de prendre l'url le résultat est le même...Personnellement j'utilise tinypic il te donne des adresses courtes et je l'ai jamais vu buger :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nw-anotherchance.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Mar 23 Sep - 20:02

Haaa enfin j'y arrive :D merci pour le site, je faisait avec imageshack...
Revenir en haut Aller en bas
Roksana Smolenski
Cynical Smoke; Assassin's Tango.
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 25
Adresse : 53, Mc Arthur Street.
Race : Pactisan.
Mood : Le Bar.
Âge : 53 ans
Date d'inscription : 29/08/2008

Secret Files
Powers: Your mind is mine...
Clan: Pactisans.
File Relations:

MessageSujet: Re: Molly Mahoney   Mar 23 Sep - 20:39

Je le faisais aussi mais bon je le trouve plus trop fiable ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nw-anotherchance.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Molly Mahoney   

Revenir en haut Aller en bas
 
Molly Mahoney
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Molly
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}
» Présentation de Ginevra Molly Weasley (Achevée)
» Good Dye Young (PV Molly)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Absolution :: 
|| Before The Game ||
 :: Présentations
-
Sauter vers: